Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Croatie : découvrez le Golfe de Kvarner, une belle région surprenante peu connue des voyageurs

C’est donc une Croatie plus tranquille que nous vous faisons découvrir à travers notre itinéraire avec Zagreb, le Golfe de Kvarner en passant par le très beau parc national de Plitvice dans le Nord-ouest du pays.

 
De la Croatie, il faut bien dire que beaucoup d’entre nous ne connaissent que le Sud avec Split, Zadar sans oublier la très belle ville de Dubrovnik. Une région très prisée à la fréquentation souvent très élevée.
Ce pays de 5 millions d’habitants a d’autres richesses à vous offrir, des parcs nationaux connus comme celui de Plitvice mais aussi des petits coins peu connus des voyageurs français qui méritent une halte. Nous vous présentons la région de Kvarner, située entre la Dalmatie et l’Istrie plus au nord. Le golfe de Kvarner est connu pour ses nombreuses îles aux paysages variés. Cette région est très prisée par nos voisins italiens et allemands qui aiment se retrouver sur l’île de Krk, Rab, Cres, Losinj ou encore dans la baie de Baska.

JOUR 1 & 2 : ZAGREB

Quelle belle surprise! Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre en arrivant à Zagreb et nous pensions trouver une ville d’ex-Yougoslavie à l’architecture peu travaillée comme savaient le faire les grandes dictatures communistes de la seconde partie du 20 ème siècle. Et vous dire que nous n’avons rien vu de cela aux abords extérieurs de la ville serait vous mentir. Mais nous avons surtout trouvé à Zagreb, les traces du passé austro-hongrois dans le centre historique d’une ville à taille humaine. Et c’est en Segway, que nous l’avons explorée en compagnie de Bruno, de l’agence « Segway City tour ». Le segway est un appareil électrique qui fonctionne sur 2 roues avec un guidon haut. Une première pour nous et un moyen efficace et ludique de se déplacer en ville pour en avoir une bonne vue d’ensemble avant de retourner approfondir à pied les coins qui vous intéressent le plus. Bruno vous aidera à appréhender votre segway tout en vous expliquant l’histoire de Zagreb et les personnages qui ont marqué la capitale croate. Nous avons ainsi pu découvrir des ruelles pavées au charme fou, une ville avec des bâtiments de caractère au style architectural proche de certains de nos monuments parisiens avec cette typique couleur jaune, caractéristique des édifices austro-hongrois.

Au programme de cette balade culturelle de 2 heures :

le théâtre national datant du XIXe
le pavillon Umjetnički construit pour l’exposition universelle de 1896 autour du « Fer à cheval de Lenuzzi »
le parc Zrinjevac avec son kiosque musical
la cathédrale
l’église St Mark’s
la tour Lotrsčak d’où est tiré chaque jour à midi, un coup de canon.

Comptez 1 journée complète pour découvrir la ville tranquillement dont 2h de la balade en Zegway, vraiment appréciable pour un prix de 55€/p (pensez à réserver car il est très demandé)

Ne manquez pas de flâner dans les allées du marché Dolac situé juste au dessus de la place Ban Jelačić, plaque tournante du trafic de tramway. Un marché très authentique qui a lieu tous les matins et qui donne l’humeur pour se tester à une tradition croate, celle d’aller se boire un macchiato ou un expresso à la terrasse d’un des nombreux cafés de la ville où les locaux y ont leurs habitudes. Un des meilleurs lieux pour cela est certainement la place « Petar Preradivic » où vous ferez face à un petit marché aux fleurs… Un délice!

Nous avons découvert l’atypique musée « des cœurs brisées », où sont exposés des objets accompagnés de leurs histoires parfois drôles, parfois tragiques. Des histoires pour la plupart sur fond d’amour perdu et terminées de manière plus ou moins légères. Il y en a forcément une qui vous parlera!

Les rues Opatovina, Tkalčićev et Teslina sont le centre de la vie locale où vous trouverez des bars, des boutiques et des restaurants. Nous avons d’ailleurs testé le restaurant Agava. Réputé et fréquenté aussi bien par les locaux que les touristes, vous y trouverez une cuisine croate à l’influence italienne très prononcée avec des risottos, des pâtes et une ou deux spécialités purement croates. Bon mais un peu cher pour la quantité! Le restaurant Agava nous a couté 70€ à deux pour 2 entrées + 2 plats (500K).

Notez également que Zagreb organise différents événements culturels tout au long de l’année dont une grande fête de l’avent précédent Noël et étant très réputée et de plus en plus convoitée au mois de décembre. Elle possède également l’atout de n’être qu’à 15-20 minutes de la station de ski croate de Medvenica où se dispute une manche de la coupe du monde de ski Alpin. Certainement une très bonne idée pour un cour séjour hivernal combinant ski/ville à la découverte de cette capitale européenne.

Vous trouverez tous types d’hôtels et comme partout en Croatie, des chambres chez l’habitant où des appartements car les croates n’ont pas attendu Airbnb pour se faire des compléments de revenus nécessaires dans un pays où la salaire moyen reste de 650€. Nous logions à l’hôtel Dubrovnik. Un hôtel central, très bien situé, face à la place Ban Jelačić. Nous avions flashé sur l’hôtel Président Zagreb  et l’hôtel Esplanade mais plus disponibles sur les ponts de mai.

Prix moyen d’un restaurant:
De 100 à 250 HRK / pers
Le restaurant Vinodol est assez connu sur Zagreb, nous n’avons pas eu le temps de le tester.

Prix d’un café :
Expresso: 10 HRK
Macchiato: 12 HRK
Fruits du marché 7K pour 1 banane et 500 gr de fraises

Entrée musée des cœurs brisés
Musée: 40K/p

Pendant les ponts de mai 2018, le vol depuis Paris a coûté 225€/p avec la compagnie Air france.
Depuis l’aéroport, le centre ville de Zagreb se trouve à environ 20 minutes.
Pensez à louer une voiture de location. Plusieurs loueurs logent dans le terminal et cela ne coûte pas cher du tout. Nous sommes passés par Unirent rezervacije@uni-rent.hr , comptez une vingtaine d’euros par jour pour une voiture d’entrée de gamme.

JOUR 3 : PLITVICE

C’est à 2h de route de Zagreb (130km) que nous arrivons maintenant, dans le parc national des lacs de Plitvice. C’est certainement le plus beau phénomène naturel de Croatie rendu célèbre par ses chutes d’eaux, ses lacs aux eaux limpides plantés au milieu de la forêt des Dinarides. Ce parc très fréquenté, offre des points de vue magnifiques que vous pourrez découvrir en parcourant un ou plusieurs des 8 parcours jalonnant le parc. Vous trouverez le détail de l’organisation idéale pour découvrir ce phénomène à contre courant dans notre article sur Plitvice pour profitez au mieux de ce lieu magique.

 

A LA DÉCOUVERTE DU GOLFE DE KVARNER

 

JOUR 4 : ÎLE DE RAB

Nous partons maintenant pour la côte adriatique et des lieux beaucoup plus paisibles. Direction Stinica pour une courte traversée de 10 minutes en carferry pour l’île de Rab. Celle que l’on surnomme l’île du bonheur  « Happy island », en raison de ses habitants souriants est un petit havre de paix. Y cohabitent des espaces verdoyants et arides du fait de la bura, ce vent qui balaie certaines parties de l’île empêchant la végétation de pousser. L’île est essentiellement fréquentée l’été par des allemands et des italiens mais reste beaucoup moins chargée que le sud avec Dubrovnik.

Le ville de Rab en est son atout principal. Cette ville fondée 350 ans avant J.C. possède un riche patrimoine et du caractère, notamment grâce à sa pierre blanche caractéristique. Depuis Rab, vous pourrez faire du tourisme actif avec des balades en Kayak, des plongées à la découverte d’épaves, des randonnées pédestres ou en VTT comme nous l’avons fait sur les nombreux sentiers de l’île. Vous pourrez ainsi apprécier le bord de mer avec ses petites criques et les passages en forêts apportant la fraîcheur quand le soleil cogne. Découvrez la ville en flânant au travers des ruelles et admirez les points de vues que peuvent offrir certains clochers d’églises comme au sommet de la tour Kriz.

Pour les épicuriens, ne passez pas à côté des douceurs culinaires de Rab. Goûter à leur miel mais aussi à la Rabska Torta, une pâtisserie vieille de 800 ans à base d’amandes que vous trouverez dans la boutique située sur la place au bout de la médina à côté de l’office de tourisme. Sur l’arrière de cette boutique, se situe un salon de thé où sont confectionnées les tartes que vous pourrez aisément rapporter à la maison. Testés et approuvés par nos soins! (140K la torta de taille moyenne)

L’île offre également un côté plage à 10 minutes de route, sur la péninsule de Lopar. Cette station balnéaire est très fréquentée l’été mais elle offre également sur un vaste territoire sauvage, 22 plages de sables et plein de criques ou d’espaces où vous ne pourrez parfois poser qu’une ou deux serviettes tout au plus. La tranquillité est assurée mais elle nécessite un petit effort physique pour s’y rendre. Et oui, être seul au monde se mérite! Mais n’est ce pas là le prix du paradis ? La plus grande plage est paradise beach mais elle est aussi la plus fréquentée. Pour les familles, il y a 88 points de geopark dont 44 sur Lopar. Tous les jeudis, il y a une balade gratuite pour découvrir les sites géologiques.

Voici quelques plages désertes qui pourront vous satisfaire: la Plage nature de Stolac cachée dans une pinède (plage de nudiste non loin) et la plage Ciganka, un peu plus déserte et aride.

Nous avons logé au Valamar Padova un hôtel moderne en bord de mer avec une jolie vue sur la vieille ville. Il existe des hôtels boutique mais ils étaient en rénovation lors de notre venue. Sachez qu’un appartement se loue en moyenne 35€ la nuit en mai et dans les 60€ à 80€ la nuit en haute saison. Possibilité également de faire du homestay, c’est à dire de dormir chez l’habitant. Plus d’infos sur le site de l’île de Rab.

Pour les bonnes adresses, on vous conseille:

De tester le restaurant « Konoba Trattoria » une petite taverne locale très atypique par sa décoration, où vous goutterez une cuisine traditionnelle très savoureuse. (au mois de mai ils ont un très bon risotto aux asperges)

De ne pas rater un dîner au restaurant de l’hôtel « Barbat » à 4 km en dessous de RAB où vous pourrez déguster un menu de 5 plats absolument délicieux avec un dessert à la truffe à se taper les fesses au sol. (Env 300 HRK/pers avec le vin).

Déjeuner au Stella Bistro sur l’île de Lopar (calamars grillés avec croquettes de pomme de terre + dessert le tout pour 150K/p)

Prenez un verre au bar « Banova villa » le long de la promenade d’où vous pourrez profitez d’une agréable ambiance aux bords de l’eau avec une très belle vue sur la ville !

Entrée du clocher de la tour de Kriz (entrée 3€ de fin Mai à début Octobre).
Location d”un vélo électrique 250K/p sur l’île de Rab
Location d’un bateau sans licence à Lopar, environ 50€ la journée
Location d’un scooter pour se balader à Lopar, 20€ pour 3h environ

Trajet Plitvice -> Rab : 2h15 de route départementale sinueuse et longue
Traversée du car ferry 132HRK pour 2 Personnes + 1 voiture / temps de traversée 13 minutes. Trajet toutes les 30 minutes sauf en haute saison où les navettes sont plus fréquentes.

JOUR 5 : L’ÎLE DE KRK ET BASKA

Les points d’intérêts de l’île sont KrK pour sa vieille ville, la petite station balnéaire de Malinska et sa grande plage mais également les activités qu’il est possible de faire. Nous avons testé le parcours de zipline de l’île. Nous sommes de vrais adeptes de cette activité après en avoir fait au Laos, en Inde, au Costa Rica et maintenant en Croatie. Bien pris en charge par l’équipe de « Zipline Edison » et avec du matériel dernier cri, laissez-vous aller sur 2,4 km. Les 8 lignes de ces tyroliennes suspendues (par moment à 40-50 mètres de hauteur) vous offrent de superbes points de vue sur les paysages de l’île de Krk. La plus longue zipline dure environ 60 secondes et mesure 700 mètres. Nous avons même eu la chance d’y voir un aigle au dessus de notre tête, plutôt rare apparemment!

Pour les voyageurs plutôt attirés par les découvertes gustatives, nous avons rencontré un producteur de vin et de liqueurs locales dans le petit village de Vrbnik où se situent les vignobles de l’île. Le vin est implantée ici depuis 20 ans environ et les croates produisent surtout du vin blanc, le Zlatina, un vin blanc tirant vers le sec et aux notes très minérales. Vous pourrez ainsi faire une dégustation à la cave Nada à Vrbnik, idéal pour manger et boire un verre dans un cadre rustique et authentique. Goûtez également à leur jambon cru du pays, affiné dans les caves de la maison krk. Un jambon de qualité car celui-ci est peu salé mais très goûtu. Krk sera donc une belle petite étape dans votre parcours.

Baska quant à elle, est une jolie baie tranquille avec son immense plage de galets, aux eaux verts émeraudes. Elle est devenue une station balnéaire fréquentée et renommée bordée par de nombreux restaurants. On s’y est baladé juste quelques heures mais nous vous conseillons le restaurant Cicibela et l’hôtel Forza.

A l’Hôtel Vinotel Gospoja. Cet hôtel est rénové dans une décoration un peu Kitch mais il reste le plus correct du village. On y mange bien le soir! Comptez environ 150€ (990K) la nuit en chambre supérieur en basse saison et 1793K en haute saison.

Nos bonnes adresses:

Le « Kaniba sidro » est un petit restaurant de cuisine régional à Punat où nous avons gouté à notre premier goulache sur la très agréable terrasse de l’établissement.

L’Hôtel Vinotel Gospoja propose des menus gastronomiques bon rapport qualité prix.

Buvez un verre à la terrasse Ulica de Vrbnik
La « casa del padrone » à Krk. Un très joli salon de thé avec sa terrasse sur le port où vous pourrez choisir de goûter à de très beaux et bons gâteaux.

Le « kalvana Volsonis » à Krk est un bar atypique puisque vous y trouverez des vestiges de l’époque romaine dans les sous sols découvert en voulant y faire des travaux. Un bar musée à l’ambiance pub… Original !!

Zipline 53€/p soit 390K/p pour 1h30

Traversée Lopar -> Kirk comptez 1h30 de bateau (1 voiture + 2 personnes 202K). Attention les bateaux sont à l’heure!

Dans la continuité du trajet depuis Rab, et pour rejoindre l’Opatija Riviera, vous ferez une nouvelle traversée en car-ferry depuis Lopar (300 HRK/ 2 pers + 1 voiture ; 2h). Cette île, plus grande que RAB est reliée par un pont au continent sur sa partie Nord et possède un aéroport et un accès directe à la Riviera à partir de Rjeka.

JOUR 6 : RIJEKA

Une demi journée suffira pour visiter cette ville. Elle a bâti sa richesse grâce à son port qui fût sous l’empire austro-hongrois, un des plus gros port de marchandises d’Europe. Aux premiers abords, la ville ne nous attirait pas mais le principal intérêt de Rijeka est son très beau marché situé autour des vielles halles datant du XIXe siècle. Vous y sentirez l’esprit latin de cette ville! Sur les hauteurs, découvrez Trsat, et son château offrant une vue sur Rijeka. De nombreux événements sont organisés ici et dans la ville tout au long de l’année comme des festivals rock.

Saviez-vous que le Carnaval de Rjeka qui a lieu au mois de mars, est le 3 ème carnaval d’Europe le plus connu avec Venise et Nice ? La ville sera capitale culturelle de l’Europe en 2020.

Allez déjeuner au restaurant « konoba tarsa ». Une adresse au cadre rustique et une cuisine traditionnelle avec de l’agneau grillé, du cheval, et des spécialités de pâtes à la truffe et de risottos. Environ 30€/p pour un déjeuner copieux avec vin de table en pichet.

Vous avez la possibilité de déjeuner autour du marché dans 3 restaurants: Konoba Na Kantunu, Konoba Fiume et Konoba 051

JOUR 7: OPATIJA RIVIERA

Comme il est toujours très important de finir un voyage par une note positive, nous avons trouvé la destination adéquate, l’Opatija Riviera. Cette côte aménagée au XIXe siècle par les austro-hongrois, est un combiné d’esthétisme, de charme et d’authenticité. Elle démarre après la ville de Rjeka, en se rapprochant de l’Italie, plus précisément à Opatija. Cette station balnéaire est absolument ravissante et je peux vous dire que nous en sommes tombés sous le charme. De nombreuses villas et hôtels de caractère jalonnent les bords de mer, toujours dans ce style architectural austro-hongrois si raffiné.
Venir ici, c’est un peu comme marcher dans l’histoire de cette « belle époque », où l’on commençait à goûter aux plaisirs des vacances sur les bords de l’adriatique. Vous y trouverez de belles plages de galets et un centre ville très sympa où l’on ne peux que vous conseiller de vous arrêter pour vous balader le long de la côte , sur le « lungomare » sans manquer de passer par le port et le jardin botanique « Angiolina » où de superbes pavillons d’époques regardent la mer. Ici, vous prendrez votre temps pour profiter uniquement du cadre qui vous est offert.

Prenez ensuite la route jusqu’à Lovran où vous trouverez un petit centre ville plus calme mais tout aussi authentique. Puis direction Mosćenička Draga pour la visite de ce petit village perché en haut des collines, vous offrant une vue magnifique sur le golfe de Kvarner. Le partie plus récente du village se trouve en bord de mer. Une belle plage et un faux air de Cinq terre en Italie vous attendent. Un régal!

Saviez-vous qu’Opatija est très connue par nos voisins Européens pour être une des destinations bien être les plus attractives et pour être un des endroits les moins chers en Europe pour les soins dentaires ?

Nous logions à « L’hôtel Remisens Premium Héritage », un établissement de charme récemment dans un bâtiment d’époque. L’endroit parfait pour se sentir comme à la belle époque! Le buffet soirée n’est pas le meilleur mais le spa de cet hôtel est vraiment bien notamment le massage aromatique ainsi que les salles de sauna et hammam. « L’hôtel continental Millenium » sur l’avenue principale est à coup sûr l’endroit à ne pas rater pour le cadre et l’ambiance de son espace restauration/salon de thé.
« L’hôtem Bevanda » très luxe au bord de l’eau, avec ses seulement 10 chambres. Comptez entre 350€ à 410€ la suite en haute saison. En basse saison, environ 290€ la nuit.
« L’hôtel Kvarner » tout jaune et authentique
La villa Mascagni ou Dubrava pour faire opérer le charme

Le « Lido Bevanda » pour profitez en même temps du bord de mer, où vous pourrez manger une des meilleures pizzas de la ville.
A Lovran, le restaurant « Knezgrad » est un lieu intimiste à la cuisine authentique. Goûter à l’assiette Bacalao, aux poissons grillés, aux anchois salés et à la salade de poulpe marinée et à la bière locale, la « San Servolo »

L’ « Angiolina bar », un lieu tendance au bord de l’eau et du jardin botanique dans un bâtiment d’époque remis au goût du jour pour aller boire un verre
L’hôtel continental possède une décoration comme on les aime pour se détendre et passer un bon moment en salle ou en terrasse. Leur strudel est délicieux!

Au 1er étage du musée du chocolat, il y a un chouette salon de thé et une boulangerie (dalla nonna)
Goûtez à l’alcool de teranino (liqueur de vin rouge réputé au Nord de la Croatie) dans un des cafés de la plage de Mosćenička Draga

Comptez 15 minutes de voiture entre Rijeka et Opatija De l’aéroport de Pula, vous avez les compagnies Ryanair et Easyjet qui desservent la destination Comptez environ 50€ un plein d’essence soit environ 368K

Nous ne pouvons que vous recommander de visiter cette partie de la Croatie. Des lieux moins connus que ceux du Sud mais qui ont un charme tout à fait différent à apporter du fait de l’histoire de cette région. Vous en serez à coup sur charmés, comme nous l’avons été!

 

signature

Partagez l'article

Laissez moi un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Comments
  • Caroline
    avril 17, 2019

    Bonjour,
    Nous partons dans le golfe de Kvarner en septembre avec une voiture de location. Pour éviter de gros détours je voulais savoir s’il était possible de voyager d’île en île (Rijeka – Krk – Rab – puis rejoindre la côte) en ferry avec la voiture ?

    Merci pour vos conseils, je me suis bien inspirée de votre séjour pour créer le notre 🙂

    Caroline

    • Mademoiselle Voyage
      avril 18, 2019

      Bonjour Caroline

      Merci beaucoup de vous être inspirée de l’article. Je vous ai mis tous les détails des transports dans la partie transport prévue sous chaque nom de ville comme ça vous verrez comment nous avons fait.
      Cdt