Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Kyoto: 4 jours au coeur du Japon traditionnel

Kyoto, sûrement notre gros coup de cœur du Japon! Impossible de ne pas s’y arrêter tellement cette ville regorge de charme. Cette ville de 1,5 millions d’habitants, où il fait bon vivre reste à taille humaine. Découvrez nos coups de coeur et nos bonnes adresses pour un séjour inoubliable.

Kyoto, la cité des geishas et maikos, est LA ville moderne et traditionnelle par excellence et vous allez vite vous rendre compte que le quartier du centre ville à tout pour plaire. De nombreux sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, c’est pourquoi nous vous suggérons d’y passer au moins 3 jours pour ne serait-ce que flâner dans le vieux Tokyo, profiter des galeries commerçantes, visiter les nombreux musées, déjeuner dans les marchés, découvrir la culture du thé dans une maison traditionnelle mais aussi visiter les nombreux temples, palais et jardins. Kyoto est une ville d’un million d’habitant plutôt étendue. Cependant elle se découvre facilement en bus, à pied ou à bicyclette sans se presser, en empruntant les nombreuses avenues verdoyantes, les canaux bordés de vieilles et belles maisons de bois et les petites ruelles aux nombreux Izakaya, ces petits restaurants pas chers ornés de lampions colorés et calligraphiés. Je ne vous ferais pas d’itinéraires précis mais je vous donnerais simplement des suggestions et des idées de visite car je pense qu’il faut vivre Kyoto et le Japon en général.

 

QUE VOIR A KYOTO ?

Il y a bien évidemment le Palais Impérial (entrée gratuite) qui nous a surtout séduit par son joli jardin intérieur arboré, son petit pont et son ambiance féodale. Allez-y au moment où les cerisiers sont en fleurs car le parc est immense et propice à de jolies balades et pique nique. Vous trouverez beaucoup de tempes à Kyoto, mais nous retenons surtout le Pavillon d’or  » Temple Kinkaku-ji  » au nord-ouest de Kyoto. (entrée de 300 à 500¥/p) mais aussi le temple Fushimi Inari avec ses milliers de Toriis. Ce sanctuaire possède 10 000 totems rouges à franchir, alignés les uns derrière les autres. La perspective est juste incroyable alors prenez le temps de déambuler pour vous imprégner du lieu! Nous vous conseillons d’y aller très tôt le matin pour évider la horde de touristes. Il y a un sommet avec une vue imprenable sur la ville mais pour être honnête nous nous sommes arrêtés avant car nous manquions de temps! La marche est redondante mais plutôt agréable! Attention tous les temples ferment à 17h. Kyoto est la ville parfaite pour flâner dans les jardins zen alors nous vous conseillons celui de Nanzen-Ji
La forêt de bamboo d’Arashiyama (entrée gratuite), une bambouseraie très photogénique! J’avais des attentes par rapport à cette forêt et j’ai été déçue de voir autant de touristes à 11h du matin. C’est un endroit ombragé qui accueille de nombreuses personnes en quête de fraîcheur! Allez-y tôt le matin pour profiter du lieu! De nombreux restaurants et boutiques bordent cette forêt mais vous avez la possibilité d’acheter sur place (dans la forêt) des objects faits en bois de bamboo. S’il pleut (ce qui est fort possible au mois d’août) dirigez-vous vers le musée international du manga qui permet de comprendre la naissance mais aussi l’évolution de cet art japonais.
  
Le quartier de Gion avec le Gion corner est un incontournable à Kyoto. Il a ce charme fou et traditionnel que je recherchais en venant au Japon: de jolies ruelles qui s’entremêlent et qui cachent de beaux ryokan, des maisons de thé traditionnelles aux devantures anciennes. Il y a deux rues qui sont très prisées par leur beauté: la rue Sannenzaka et la rue Hanamikoji. Le quartier de Gion est censé être le quartier des Maikos (jeunes apprentis geishas) et Geishas mais nous en n’avons pas vu en août! On en voit très tôt le matin ou en début de soirée quand la horde de touristes n’est pas encore arrivée. Il faut juste être patient et ne pas les « chasser ». Dans ce quartier, vous trouverez des maisons pour vous transformer en Maiko. J’ai testé cette expérience insolite juste ici.
A savoir: deux fois par an, au printemps et à l’automne, les geishas du quartier de Gion dansent au théâtre Pontocho Kaburenjo, la danse de la rivière appelée aussi Kamogawa. C’est l’une des seules occasions de voir des Geishas pratiquer leur art. Au mois d’avril, vous y verrez danser les Maikos au Gion Kaburenjo.

 

OÙ MANGER A KYOTO ?

Kyoto, c’est le royaume de la cuisine raffinée! Cette région offre de nombreuses spécialités culinaires diverses et variées. Mais alors, où manger à Kyoto?
Au marché de Nishiki car on y retrouve sur une immense allée, toute ou quasiment toute la cuisine de Kyoto présentée dans 130 boutiques: brochettes de crustacés, viandes, mochi, huîtres, pâtisseries, glaces… un plaisir pour les pupilles et les papilles! Découvrez ici notre astuces pour manger pas cher au Japon.

 

La rue Pontocho! C’est en prenant le pont Shuo que nous avons remarqué ces restaurants du côté de la rivière Kamo qui proposaient de jolis terrasses sur pilotis. L’entrée se fait par la petite et étroite rue piétonne pontocho (entre les rues Sanjo et Shijo) bordée des deux côtés par de nombreux restaurants. Mais quel coup de coeur! On a envie de rentrer partout mais attention, pour mériter une table et s’asseoir sur les petits coussins, il faut souvent débourser environ entre 800¥/p à 1000 ¥/p + minimum 1 consommation. (La priorité étant à ceux qui dînent). Il faut également réserver à l’avance car ils sont pleins tous les soirs donc difficile de venir à l’improviste!

Kyoto regorge de restaurants dont certains qui vous proposeront de tester la viande de kobé. Cette viande rouge de boeuf est considérée comme l’une des meilleures du monde alors foncez! Vous trouverez également des endroits sympathiques pour dîner sur la rue Shijo, le cœur commercial de la ville, un axe emprunté aussi bien par les piétons que les véhicules. C’est un peu par hasard que nous sommes tombés sur une perpendiculaire de la rue Shijo et nous avons goûté au Okonomiyaki, une sorte de crêpe cuite sur une plaque chauffante et garnie de différents ingrédients: chou, oeuf, légumes, algues nori, viandes (boeuf ou poulet) le tout nappé de sauce. Vous pouvez la prendre à emporter (elle vous sera empaquetée dans une petite barquette en carton) ou manger sur place comme nous l’avons fait.  ! Si je vous dis Kobe… Impossible de passer à côté de son boeuf ! Réputé dans le monde entier, c’est la Rolls Royce du wagyû (和牛, boeuf japonais). Ce qui fait sa réputation, c’est le « persillage de la viande », c’est à dire les fines rainures de graisse qui la parcourent. Selon la légende, les bœufs de Kobe seraient massés chaque jour et nourris à la bière! Pour goûter à l’épicerie fine japonaise, rendez-vous au sous sol de TakashimayaEnfin vous trouvez sur toutes les rues des 7/11 et family Mart pour acheter de la nourriture bon marché et plutôt bonne! Petit plan à noter: si vous achetez un bento dans un supermarché, juste avant la fermeture, vous y trouverez des prix cassés sur certaines boîtes pour éviter les pertes et le gaspillage donc c’est un bon plan!

 

COMMENT CIRCULER SUR PLACE ? 

Kyoto se situe à environ 2h30 de Tokyo en JR. Pour circuler, il y a bien évidemment le métro mais pour être honnête avec vous, j’ai eu plus de mal à le comprendre que celui de Tokyo car il y a plusieurs lignes plus ou moins bien expliquées. Si je devais vous conseiller un moyen de transport pratique et facile, je vous conseillerais de prendre le bus. Il existe un pass illimité à la journée pour 500¥/p et d’autres pass qui combinent métro + bus que vous pouvez acheter soit auprès du chauffeur soit dans le métro. Le bus vous laisse généralement plus près des ruelles, des temples et des artères donc vous perdez à mon sens moins de temps.

 

QUE RAMENER DE KYOTO ? 

Des kimonos bien évidemment! Qu’ils soient en coton ou en soie prévoyez entre 40000 ¥ à 120000¥. Voustrouverez une multitude de couleurs dans le quartier de Gion. Vous pouvez également le temps d’une journée vous accoutrer comme les japonaises et vous vêtir de la tenue traditionnelle pour vous balader en ville (3000-4000¥/p). Il existe des friperies qui proposent des kimonos et yukatas bon marché dans les galeries Teramachi et Shinkyogoku. Vous pouvez également acheter des ombrelles, du thé, de très beaux éventails, des savons gélatineux parfumés au matcha ou au sakura (cerisiers en fleurs) à tester dans une boutique de la rue principale de Gion mais aussi de la poterie, de l’alcool de pêche, de la vaisselle, des vêtements de créateurs et autres babioles. En flânant dans le quartier de Gion, vous trouverez de belles et vielles échoppes qui vendent de magnifiques services à thé, de la vaisselle et autres objets de décoration. Si vous vous dirigez vers la rue de Shijo qui coupe Kyoto d’est en ouest, vous arriverez dans le coeur commercial de la ville. C’est un axe très emprunté aussi bien par les piétons que les véhicules et vous y trouvez de nombreuses enseignes. Attention dans la rue commerçante de Sannenzaka, les magasins ferment vers 18h30.
 

 

QUAND VISITER KYOTO ?

Je pense que Kyoto a un charme fou peu importe les saisons:
– De mi-mars à début mai c’est la haute saison (après la golden week, où les japonais prennent leurs vacances, c’est la basse saison)
– Fin mars-début avril c’est le printemps donc la floraison des cerisiers et c’est aussi une période très chère en terme de prix et qui se remplit vite en terme d’hébergement
– Juillet et août restent les mois de basse saison où il fait chaud voire très chaud et humide! Les températures oscillent entre 30 degrés et 35 degrés.
– Novembre est aussi un mois prisé en raison des couleurs automnales qui façonnent un autre paysage
– Entre décembre et février c’est l’hiver mais c’est aussi un période que j’adorerais découvrir. Il neige souvent, les températures peuvent être négatives, les temples et les jardins doivent donner à kyoto un aspect très poétique!

 

QUE FAIRE AUTOUR DE KYOTO ?

Visiter Nara à moins d’une heure de Kyoto et d’Osaka. Cette petite ville provinciale se visite facilement et reste principalement connue pour ses daims que l’on croise un peu partout dans la ville, les jardins et autour des temples et château comme celui de Nojo. Une journée nous a été suffisante pour la découverte et Nara possède 8 temples inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Nous avons particulièrement aimé en journée celui de Kofukuji et celui de Todai Ji de nuit. Sachez qu’au mois d’août a lieu le festival des lanternes dans le temple de Todai Ji, un imposant temple bouddhique surement le plus important jamais construit au Japon. Des centaines de lanternes sont posées au sol, de l’entrée du site jusqu’aux portes d’entrée. C’est assez magique et féerique même si ce lieu est bondé de monde à la tombée de la nuit!
Nous vous conseillons de bien vérifier les dates en amont soit auprès de l’office du tourisme soit sur place dès votre arrivée à Tokyo car nous avons bel et bien failli le manquer. Personne ne nous donnait la même information c’était insupportable! Lorsque nous y étions, il a eu lieu le 15/08 de 19h à 22h (entrée 500¥/p et supplément pour le voir de nuit.). Attention, le dernier train qui part de Nara pour Tokyo part vers 23h et mets 1h30 environ ( c’est un train local qui s’arrête à toutes les stations). Il y a également des trains directs mais regardez les horaires de départ dès votre arrivée à la gare.

 

Et vous, êtes vous séduits par Kyoto ? Pour nous c’est un véritable coup de coeur et nous espérons y revenir un jour. Si vous avez des bons plans ou de bonnes adresses à partager, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

 

BON VOYAGE…

signature

Partagez l'article

Laissez moi un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas encore de commentaires... Inspiré ?