Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Notre Top 30 des plus belles plages du monde

Envie de vacances au soleil, de plages paradisiaques, découvrez ces plus belles plages du monde, ces plages de rêve de sable blanc.

 

A vous les cocotiers, la bronzette, le farniente et les eaux turquoises! Départ imminent pour les Caraïbes, l’Asie, l’Océanie, l’Afrique mais aussi l’Europe. Attention certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes voyageurs! La liste ci dessous n’est pas exhaustive mais vous permettra de vous plonger dans vos futurs vacances. Je vous propose de lire les petits secrets de ces blogueurs sur ces endroits idylliques afin de savoir comment s’y rendre et à quel cout.

 

AMÉRIQUES,  CARAÏBES ET ANTILLES

 

BAHAMAS

Eleuthera, c’est l’île des Bahamas connue pour sa longue plage de sable rose appelée pink sand beach. J’ai voulu constater si ce qu’on disait était vrai et j’avoue avoir été bluffée. Il n’y a que quelques plages de sable rose dans le monde. Pourquoi rose ? C’est dû au dépôt de coraux rouges et aux coquilles roses qui, brassés par la mer, se mélangent au sable pour devenir rose. Plus de 3 km de plage quasi déserte, une eau cristalline, de jolies maisonnettes colorées, une végétation luxuriante et des récifs coralliens sublimes. Vous êtes arrivés au Paradis ! J’ai dormi au Coral Sands Hotel (295$ la nuit) et je garde un souvenir mémorable de cet endroit. Vous pouvez également faire une excursion d’une journée au départ de Nassau sur l’île d’Eleuthera grâce à des ferrys qui assurent la traversée (comptez tout de même près de 100€ pour 3h environ de traversée). Une fois sur l’île, pas de voiture, on se déplace à pied uniquement ou en voiturette de golf. Ce qu’il faut savoir c’est que les Bahamas, c’est un groupe d’environ 700 atolls et cayes dont seulement 30-40 sont habités. Les îles possèdent un climat tropical, tempéré par le Gulf Stream. La capitale Nassau est desservie en avion depuis Miami par de nombreuses compagnies américaines. Puis on prend un avion plus petit ou un bateau pour se rendre sur les îles avoisinantes telles que : San Salvador, Abaco, Rum Cay, Cat Island, Samana Cay, Long Island, Greet Exuma, Crooked Islands, Acklins, Little Inagua, Great Inagua ou Eleuthera.

Séverine du blog  Passion Voyageuse

 

GUADELOUPE
Parmi les plus belles plages du monde à découvrir, il y en a une secrète et sauvage….C’est l’une de mes plages coups de cœur en Guadeloupe et elle se situe au nord de Grande-Terre, il s’agit de la crique de la Porte de l’Enfer… et c’est pourtant bien au Paradis que vous vous retrouverez, si si je vous le promets!
Cette magnifique plage se situe au Moule, elle est très tranquille et peu fréquentée car son accessibilité n’est pas évidente (vous pouvez vous garer tout près en voiture, mais il y a un escalier assez raide pour vous y rendre). Mais la récompense est au rendez-vous croyez-moi : eaux turquoises, quelques palmiers, et surtout le spectacle des vagues impressionnantes s’écrasant sur les rochers de la côte sauvage. L’ambiance est encore plus spectaculaire par temps nuageux. Et au milieu de ce paysage majestueux, se trouve cette petite crique sableuse et sauvage, nichée entre deux falaises abruptes. Vous pouvez donc profiter du calme environnant, et aussi de l’ombre quand la chaleur est étouffante!
Vous l’aurez compris, cette plage de la Porte de l’Enfer est en réalité un endroit paradisiaque! Vous serez émerveillés par cette crique tranquille, au décor original, idéale pour une journée de vacances en famille ou une baignade en amoureux. Et après votre bain de soleil, vous pourrez en profiter pour vous balader en surplombant l’anse et admirer la vue à couper le souffle sur la Désirade.

Carole du blog Happy us book 

 

COSTA RICA

Les Caraïbes sont réputées (à juste titre) pour leurs plages idylliques. Pour autant, pas facile de trouver LA plage parfaite. A la fois sans la foule, sans les déchets, sans les constructions…Heureusement il y en a encore beaucoup qui correspondent aux images de carte postale, en particulier sur la partie continentale des Caraïbes, moins fréquentée que les îles. Étant fans absolus de nature, nous sommes tombés amoureux de Cahuita au Costa Rica. Sable blanc, eau turquoise, cocotiers… Soit ! Mais aussi et surtout des singes capucins, des agoutis, des crabes, des coraux. Bref, une plage plein de vie. Amateurs de farniente, de jeux de plage, de crèmes glacées sous le parasol, passez votre chemin. A Cahuita, impossible de rester tranquillement à bronzer sur sa serviette, l’appel de la découverte de la nature est trop intense, que ce soit dans la forêt, sur la plage ou sous l’eau. Au final nous avons passé une journée parfaite à arpenter les chemins à l’ombre de la forêt tropicale. A admirer les poissons tropicaux équipés d’un masque. A nous prélasser quelques instants sur le sable chaud en s’amusant du spectacle de quelques capucins bagarreurs.

 Si vos envies vous portent jusqu’à cette région du Costa Rica, nous vous conseillons vivement de passer également par Manzanillo, avec des paysages tout aussi beaux, mais plus vallonnés et rocailleux.

Seb & Laura du blog les globe blogueurs

CUBA

C’est depuis Viñales, petite ville cubaine plantée dans la vallée des Mogotes que nous prenons la route en direction de la côte nord de Cuba. Nous avons entendu parler d’une plage secrète, retirée et encore peu connue à Cayo Jutìas, petite ile cubaine située dans le golfe du Mexique.

Nous traversons des collines plantées de pins et ponctuées de quelques villages et panneaux de propagande sur une route sinueuse. Sur les derniers kilomètres, la route est défoncée, impossible d’éviter tous les nids de poule. Sur les derniers kilomètres qui nous mène à l’îlot couvert de mangrove, on emprunte la courte digue qui relie l’ile au continent. Deux heures de route pour arriver ici sur la plage du Cayo Jutìas, cette plage se mérite, normal c’est une véritable pépite ! Une plage déserte de sable blanc bordée d’une mer cristalline. L’endroit est simplement paradisiaque et encore peu fréquenté. Nos visages s’illuminent en découvrant le paysage autour de nous. Sur la plage qui s’étend sur 3 kilomètres un restaurant et rien d’autre, ni hôtel, ni vendeurs ambulants, ni horde de touriste. Cayo Jutìas un paradis cubain encore inexploité par les grands groupes hôteliers ou les professionnels du tourisme. Ici ce n’est que calme et sérénité.

Isabella du blog Chaux le monde

 

CUBA

A Cuba, j’ai souvent entendu dire que les plus belles plages de l’île se situait au Nord dans la région de Varadero ou sur Cayo Guillermo et beaucoup de voyageurs choisissent de finir leur séjour par quelques jours de repos là-bas avant le retour. Pendant notre voyage de deux semaines sur place, nous avons plutôt cherché à inclure quelques journées plages au milieu du parcours ! C’est ainsi qu’avec une excursion à la journée depuis Vinales, nous avons découvert Cayo Levisa un petit paradis encore préservé du tourisme de masse et des constructions bétonnées en bord de mer.
Contrairement à la plupart des Cayo, celui de Levisa n’est relié à l’île principal par aucun pont et il faut donc emprunter un bateau depuis Palma Rubia pour une traversée d’environ 30 minutes. Sur ce petit îlot de … km de long, on trouve seulement un hôtel constitué de quelques bungalows en bois, un bar restaurant donnant directement sur la plage ainsi qu’un petit centre nautique. Ce dernier propose des sorties en bateau pour faire le tour de l’île, des cours de plongée ainsi que des sorties snorkeling. Avec seulement un masque, un tuba et des palmes, l’exploration des fonds marins est déjà une belle découverte : on peut observer de poissons multicolores caractéristiques de la mer chaude des caraïbes ainsi que de nombreux coraux. Pour le reste des activités, on peut déguster des délicieux cocktails à l’ombre des palmiers ou s’éloigner un peu touristes qui bronzent pour découvrir des paysages de type mangrove. Des branches d’arbres blanchies par le temps plongent dans une eau turquoise pour créer un véritable décor de carte postale dont je me souviendrais longtemps !

Solène du blog My Little Road

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE (plage de Saona)

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE (playa Bonita, toutes les infos ici)

FLORIDE

A l’extrême sud de la Floride, se trouve un archipel composé de centaines d’îles bordées par le golfe du Mexique : les Keys. Les îles principales sont reliées entre elles depuis le continent jusqu’à Key West, la plus grande ville des Keys, par 41 ponts différents et une route longue de 110 miles. Sur l’île d’Islamorada, la plage de Founders Park constitue probablement l’une des plus petites plages de l’archipel. La plage de sable fin entourée de cocotiers et délimitée par la mangrove fait environ 100 mètres de long. C’est une plage dédiée au farniente même s’il y a une aire de jeux pour enfants et une piscine attenantes. Ses eaux peu profondes sont également propices au snorkeling.
La plage de Founders Park n’est pas très connue des touristes et est fréquentée en majorité par les locaux. La raison est simple : c’est une plage privée et elle n’est pas intégrée à un parc d’État, contrairement aux plages les plus visitées des Keys (Bahia Honda ou Zachary Taylor par exemple). A noter qu’aux États-Unis, l’accès au littoral et aux plages est généralement payant. Nous ignorions l’existence de cette plage jusqu’à ce que l’on pose nos valises dans l’un des motels de la ville. Le directeur nous a alors remis un bon nous permettant d’accéder à cette plage en tant que clients de l’établissement. Si vous ne logez pas sur place, il vous en coûtera 8$ par personne (+ 3$ pour la piscine). L’idéal est de s’y rendre à la fin de la journée : vous aurez alors la plage pour vous tout seuls ou presque et assisterez en prime à un magnifique coucher de soleil.

Maud & Xavier de Serial Pix

FLORIDE ( plage de Bahia Honda)

MEXIQUE

Dans le nord du Yucatan au Mexique, se trouve la petite île Holbox, grande de quelques kilomètres de long. Une route de terre en tout et pour tout et partout, la plage. Mais il y en a une plus magique que les autres. On loue un buggy électrique (seul véhicule de l’île), on monte plein nord avant d’être stoppé net par une petite rivière. On gare le buggy, on traverse la rivière à pied. Et voilà : on est arrivé à Punta Mosquito, une plage totalement déserte. Seuls quelques flamands roses et quelques iguanes donnent des signes de vie. Ici les couleurs de la mer oscillent entre des dizaines de bleus différents avec parfois, des teintes de rose. Assurément ma plus belle plage au monde : magnifique et secrète !

Caroline du blog Voyage Family

 

OCÉANIE

 

AUSTRALIE OCCIDENTALE

Direction Turquoise Bay, en Australie Occidentale. Située à plus de 1 300 kilomètres de Perth, cette plage est une des nombreuses autres du Cape Range National Park, sur la péninsule d’Exmouth. Eh oui, elle se mérite ! Cependant, une fois à Exmouth, elle est facilement accessible par la route, aussi bien en van qu’en 4×4. La plage de Turquoise Bay propose des dunes pour pour s’émerveiller, une grande étendue de sable blanc pour bronzer et des eaux turquoises d’une transparence hallucinante pour nager et « snorkeler ». Mais vu la transparence de l’eau, il n’y a pas besoin de beaucoup de matériel : surtout de bons yeux ! Attention tout de même quand vous vous baignez : ne vous éloignez pas trop du bord, car des courants peuvent vous emporter vers le large. Le seul inconvénient quand vous y allez avec les enfants est que le sable n’est pas des meilleurs pour faire des châteaux de sable ! Il reste cependant très confortable pour profiter du soleil australien. Comptez environ 1 heure de route depuis Exmouth : sur la carte ce n’est pas loin à vol d’oiseau mais en voiture, il faudra faire le tour de la pointe ! Entrée au parc : 12 AU $ /véhicule. Taxe de camping : en moyenne 10 AU $/personne et selon le type d’espaces de camping que l’on décide d’occuper (avec ou sans douche, avec ou sans espace de pique-nique…).

Prisca du blog Pym autour du monde

AUSTRALIE (Plage des Whitsundays)

POLYNÉSIE

Lorsqu’on parle de plages paradisiaques, il est difficile de passer à côté de celles de Bora Bora. Si les plages de l’île principale sont intéressantes (notamment celle de Matira), c’est en prenant le bateau pour rejoindre un motu isolé qu’on rejoint les plus belles (un motu est un petit îlot au large de l’île principale). La vue est alors tout simplement spectaculaire! Sous les yeux se trouve un lagon d’un bleu-vert irréel avec le sommet de la « perle du Pacifique » en arrière-plan. Idéal pour ceux en quête de tranquillité. Pour les amateurs de faunes pélagiques, c’est également un superbe endroit pour apprécier les raies et les requins qui habitent le lagon.Vous vous dites sûrement que pour se faire dorer sur une plage de Bora Bora il faut être millionnaire! Eh bien, non! Il est vrai que le billet d’avion pour rejoindre l’île allège un peu le portefeuille… Cependant, il est tout à fait possible de loger à coût modique sur Bora Bora! Il existe notamment des dortoirs et pour encore plus de « sentiments Robinson Crusoé », il est possible de planter sa tente sur un motu isolé. Ainsi, on peut profiter du même décor que les gens « riches et célèbres » pour un prix tout à fait raisonnable! Alors, on part?

Pierre-Luc du blog Explorer la planète

NOUVELLE CALÉDONIE (plage de Nokanhui et Ouvéa toutes les infos ici)

Nokanhui
Ouvéa

 

ASIE

 

INDONÉSIE

Si on ne devait citer qu’une seule plage sur nos 19 mois de voyage autour du monde, ça serait sans aucun doute celle de Selong Blanak sur l’île de Lombok en Indonésie. Et pourquoi celle-ci en particulier me direz vous?

  • Parce que comme toute plage paradisiaque, son sable est plus blanc que blanc, l’eau est simplement  turquoise et il y a des noix de coco à siroter.
  • Parce que si vous venez un peu hors saison, vous serez quasi tout seul sur la plage (on a pris la photo en avril, fin de saison des pluies)
  • Parce que les vagues sont idéales pour les surfeurs débutants et qu’on peut louer des surfs dans une petite cahute (parfait pour occuper votre homme qui ne peut pas faire bronzette plus d’une heure)

Pour y accéder, l’idéal est encore de loger au petit village de Kuta Lombok puis de louer un scooter. La plage est un peu éloignée du village (comptez 40 minutes de scooter sur une petite route goudronnée), mais vous ne verrez pas le temps passer promis! Les paysages sont absolument spectaculaires et il est fort probable que vous ne résistiez pas à vous arrêter pour prendre quelques photos ou même à faire un stop sur une des plages en chemin (comme Mawi ou Mawun). Et si vous avez le courage, après Selong Blanak, poussez encore quelques kilomètres sur la route pour atteindre un joli point de vue un peu en hauteur.

Benoit et Fabienne du blog Novomonde

INDONÉSIE

Il y a des endroits comme ça, que seuls les longs voyages permettent d’atteindre. Des paradis perdus, où le temps semble s’être arrêté. Des endroits où les journées filent au rythme des marées, du soleil, des repas, des siestes et apéros. Le tout ponctué de baignades, de farniente, de lecture, ou de grosses parties de rigolade avec les propriétaires du lieu, quand ils ne sont pas partis pêcher du poisson frais. La journée, on grimpe aux cocotiers pour atteindre le saint graal, la fameuse noix de coco que l’on sirote les pieds dans le sable brûlant. On se baigne dans les eaux turquoise pour faire connaissance avec les bébés requins et les centaines de poissons colorés qui se faufilent entre nos jambes. Le soir, on boit et on chante autour d’un feu de camp. La nuit, les étoiles et le plancton phosphorescent viennent illuminer la plage pour lui donner des airs féériques… Ce petit coin de paradis, c’est la Sera Beach en Sulawesi.

Comment s’y rendre ?

La plage Sera se situe sur l’île de Malenge, dans l’archipel des Togian en Sulawesi. Cette plage est difficilement accessible : il faut 9 heures de bateau au départ d’Ampana ou de Gorontalo pour atteindre le débarcadère de l’île. Attention, les ferrys ne sont pas quotidiens et les horaires changent parfois. Pour réserver ou se renseigner sur les bateaux, on peut écrire au Sera Beach Cottages, l’un des deux hôtels de l’île. Composé d’une dizaine de bungalows seulement, à même la plage, les employés sont aux petits soins pendant tout le séjour. Ils viennent vous chercher en bateau au débarcadère puis se font un plaisir de vous concocter 3 délicieux repas par jour. Pas internet, pas de magasin, tout est vraiment organisé pour vous faire déconnecter du monde qui vous entoure. Et le tout pour 13 € par nuit et par personne, tout inclus…

Mag du blog maglobetrotteuse

PHILIPPINES

Quand on parle de plages de rêve, les Philippines ne sont jamais bien loin ! Là bas, les possibilités sont infinies ! Mais laissez-nous vous parler de Malcapuya Island, une petite île accessible à la journée depuis Coron. En quelques mots : du sable blanc, de l’eau mi transparente/mi turquoise, 12 personnes dans l’eau à tout casser en heure de pointe, plus besoin d’acheter de carte postale, vous l’avez sous les yeux ! Avec une image, ça donne ça (nous déclinons toute responsabilité en cas de fracture de la rétine en regardant cette photo !). Pour ceux qui s’inquiètent, on vous rassure, l’eau est aussi bonne qu’elle en à l’air ! Un bon 30° (environ 2 fois la température de l’eau à St Malo sur l’échelle de la frilosité), de quoi prendre un coup de chaud juste en trempant les doigts de pied ! Et la magie des Philippines, c’est que des îles comme ça, il y en a des dizaines au km2 ! On peut aussi vous parler de Bulog Island et Banana Island qui sont autant un régal que Malcapuya Island. On ne vous cache pas que le plus difficile aux Philippines, c’est de réussir à trouver un coin plus beau que le précédent puisque tout est magnifique ! Mais ne vous inquiétez pas, c’est faisable 😉

Anaïs et Florent du blog les gros sacs

THAÏLANDE

Mon voyage dans la région méconnue de Trang en Thaïlande m’a réservé quelques belles surprises côté plage de rêve, dont l’ile de Koh Mook (ou Koh Muk). « L’ile perle » (littéralement en thaï) possède des plages de sable fin bordées par une mer turquoise d’un côté et des cocotiers de l’autre. On y voit des crabes violonistes, avec leur grosse pince jaune asymétrique, des poissons colorés et des étoiles de mer. Mais Koh Mook, c’est aussi une ile pleine de vie, avec une population vivant principalement de la mer (les Mokens, nomades de la mer aujourd’hui sédentarisés et étant essentiellement de religion musulmane). On y trouve une école, un marché, un village de pêcheurs aux cabanes sur pilotis… Les plages sont immenses, plutôt tranquilles et variées : des plus sauvages aux plus aménagées pour les touristes. Dans cette dernière catégorie, les deux plages les plus réputées sont des celle du Koh Mook Sivalai Beach Resort, sur la pointe de la péninsule, et celle de Hat Farang (ou Charlie’s Beach, du nom du grand resort qui s’y trouve), avec une magnifique vue sur les iles-rochers qui semblent flotter en pleine mer, un lieu idéal pour admirer le coucher de soleil. Sur place, n’hésitez pas à louer une moto ou prendre une mototaxi pour découvrir les hauteurs de l’ile. Vous pouvez également prendre un bateau pour l’« Emerald Cave » (Tham Morakot), qui doit son nom à la couleur de l’eau : une expérience au parfum d’aventure, l’impression de pénétrer dans un repaire de pirates ! On se rend jusqu’à Koh Mook en bateau (environ 1/2 h) depuis l’embarcadère de Kuan Thung Ku à 9 km de Trang.

Amandine et François du blog Un sac sur le dos

CAMBODGE

La 4K beach sur l’île de Koh Rong au Cambodge, L’une des plages que je préfère est au Cambodge. C’est sur Koh Rong que j’ai posé mes valises pour profiter de quelques jours de farniente, et mon choix s’est porté sur la « 4K beach ». En plein mois de janvier, il n’y avait pas un chat. Seuls quelques restaurants et petits resorts s’y trouvent et les prix sont un peu plus élevés qu’ailleurs. Ce que l’on paye ici c’est la tranquillité, le sable blanc, l’eau chaude et transparente. Pour faire la fête ou avoir un peu d’animation, le resort Reef on the beach possède un bateau qui fait la navette entre la 4K beach et le village gratuitement. C’est aussi au large de cette plage, à seulement quelques mètres, que j’ai nagé pour la première fois avec le plancton phosphorescent… un moment magique ! Pour s’y rendre, il suffit de prendre un ferry depuis Sihanoukville en précisant sur quelle plage vous allez et éventuellement quel hôtel (il est préférable de réserver à l’avance). Les bungalows sur la plage tournent autour de 35/45€ la nuit et sont spacieux. Depuis cette plage, vous pouvez faire de la plongée, du snorkeling et des sorties en bateau. Le must, c’est quand même le farniente sur la plage !

Pauline du blog Graine de voyageuse

 

AFRIQUE ET OCÉAN INDIEN

 

MADAGASCAR

Au cœur de l’archipel de Nosy Be (nord-ouest de Madagascar), se trouve Nosy Iranja, une île sortie tout droit du paradis, ou plutôt deux îles. Reliées par un banc de sable fin de deux kilomètres de long et totalement submergé à marée haute, Iranja Kely et Iranja Be s’unissent et se séparent au gré des marées pour offrir aux voyageurs et pêcheurs la possibilité de vivre entre le bleu turquoise de l’océan, le vert éblouissant des espèces endémiques et le blanc paradisiaque du sable fin. A l’ouest, un village de pêcheurs, des paillotes traditionnelles, une végétation luxuriante et une vue imprenable depuis le phare.En face, sur l’île coupée du monde plusieurs fois par jour vont et viennent oiseaux, tortues de mer et autres animaux marins. D’est en ouest, du nord au sud, tout n’est que luxe, calme et volupté. Pour découvrir ces paysages et se prélasser sous l’ombre des cocotiers, une seule solution : la mer ! Que ce soit à Nosy Be ou Nosy Komba vous pourrez trouver des agences qui organisent des excursions à la journée ou des bivouacs sur deux jours et qui vous emmèneront sur l’île en vedette rapide (1h30 environ).
Pour les voyageurs au budget réduit, n’hésitez pas à parler avec les locaux qui vous offriront surement leurs services de transport et un joli moment d’échange et de partage lors de la traversée d’au moins 3 heures en bateau de pêche. Sur place, vous pourrez loger chez l’habitant et manger fruits de mer et poissons sur Iranja Be ou profiter du confort d’un hôtel trois étoiles sur Iranja Kely.

Céline du blog Voyages d’une plume

 ILE MAURICE

Nous avons découvert la plage du Morne Barbant lors d’un weekend alors que nous habitions l’Île Maurice en mai 2013,  l’époque où Charlotte était bénévole dans une association d’aide aux familles les plus démunies à Rivière Noire. C’est par une belle journée que nous sommes partis à destination du rocher du Morne Barbant afin de profiter de sa belle plage de sable blanc. Les paysages que l’on croise sur la route sont magnifiques, passant par la forêt et zigzagant entre les collines. Plus on s’en rapproche, plus le Morne impose sa grandeur, son ombre massive se répandant sur le paysage alentour. Le lieu est très naturel, la seule infrastructure présente étant les wc publics proche du parking sur lequel vous trouvez de nombreux food trucks avec du choix pour les becs salés et sucrés : glaces, churros, chips, burgers…. le top pour reprendre des forces après une journée de plage et profiter ainsi du coucher de soleil à tomber par terre. Bien qu’elle ne soit pas la plus grande de l’île, elle n’en reste pas moins une des plus belles et dispose de deux parties bien distinctes selon vos envies. Si vous êtes plutôt farniente et baignade tranquille, rendez-vous dans la partie nord, un vrai petit paradis pour la détente, mais si vous préférez pratiquer les sports nautiques, avec principalement le kitesurf et la planche à voile, c’est au sud qu’il vous faudra vous rendre. De quoi satisfaire toutes les envies…

Charlotte du blog Trace de voyages

ILE MAURICE

A l’Ile Maurice, on ne compte plus les plages paradisiaques tant il y en a. Mais pour profiter d’un lieu authentique et confidentiel, les plages de l’île plate offrent une expérience unique. Située au nord de l’Ile Maurice, l’île plate est une petite île inhabitée et possède le statut de réserve naturelle. On y accède en bateau et seules quelques compagnies proposent cette excursion à la journée. Quand vous arrivez sur place, vous serez surpris par la tranquillité de l’île contrairement à l’îlot Gabriel qui se trouve juste en face et qui fait le pleins de touristes tous les jours. A choisir entre ces deux excursions, il n’y a pas à hésiter si vous préférez être tranquille et vivre une journée en toute intimité. Les compagnies proposant l’excursion sont peu nombreuses et proposent des prestations de qualité avec le plus souvent un déjeuner authentique aux saveurs mauriciennes dont vous vous rappellerez.
Sur place, baignade, farniente ou balade sur l’île pour découvrir les vestiges de l’époque colonial vous feront passer une belle journée à coup sur. Pour se rendre sur l’Ile Plate, il faut compter 1h30 en catamaran. Le départ se fait le plus souvent depuis Grand Baie ou Cap Malheureux. Comptez environs 50€ la journée selon la compagnie par laquelle vous passez.

Céline du blog je papote et Motizil

 

 

SEYCHELLES
On a tous une plage qu’on voit en rêve depuis toujours. Pour moi, c’était Anse Source d’Argent, avec ses monolithes granitiques allongés sur le sable blanc comme des dinosaures assoupis, ses eaux translucides au cœur de la végétation unique des Seychelles. Ce n’est sans doute pas la meilleure plage de baignade de l’archipel – les eaux sont très peu profondes, rendant la nage difficile –, mais c’est sans aucun doute la perfection esthétique, un décor de film. Vous ne l’oublierez jamais.

Pratique : Anse Source d’Argent est située sur la petite île de La Digue, accessible en ferry depuis les deux îles principales de Praslin et Mahé. Les voitures étant bannies sur La Digue, on y accède à pied ou en vélo, en vingt minutes depuis le port de La Digue. Il faut payer 100 roupies seychelloises pour accéder à la plage.

Arianne du blog Itinéraire Magica

 

 

EUROPE ET MOYEN ORIENT

 

GRÈCE

Les plus belles plages du monde, c’est ce que je préfère explorer quand je voyage ! J’adore la plage, la mer, le soleil ! Et pour avoir beaucoup voyagé dans des destinations exotiques, je peux vous dire que les plages de Grèce font partie des plus belles plages que j’ai vues dans ma vie. Et pour être plus précise, notamment celles des îles des Cyclades ; j’ai passé deux mois à les explorer sans jamais me lasser. Toutes les plages sont belles dans les Cyclades : eau turquoise calme, sable blanc, etc…La plage que j’ai trouvé la plus originale et qui m’a le plus intrigué est celle de Sarakiniko sur l’île de Milos. Des roches volcaniques blanches l’entourent comme un paysage lunaire, c’est fascinant. On peut bien sûr se baigner dans la mer tranquille mais aussi sauter depuis les rochers de plusieurs mètres de haut. Milos est l’île des Cyclades qui comporte le plus de plages : 74 ! Et bien d’autres plages sont sublimes sur cette île. Donc si vous allez dans les Cyclades, ne manquez pas d’explorer l’île de Milos.

 Emilyz du blog Travel and Film

GRÈCE (plage de  Zakynthos sur l’île de Zante)

MAROC

À la rencontre du désert du Sahara avec la côte Atlantique, dans le grand sud du Maroc, il existe une baie magique. Située sur une péninsule sablonneuse d’une quarantaine de kilomètres, sur le tropique du Cancer, la presqu’île de Dakhla est le joyau du royaume. C’est sa situation isolée et son cadre naturel encore à l’état sauvage alliant les charmes de la mer et du désert qui fait de Dakhla un endroit si unique. Les plages autour de Dakhla rappellent les célèbres plages de Whitsunday Islands en Australie avec des kilomètres de sable blanc bordant les eaux placides d’une lagune aux milles teintes de bleu que le soleil réchauffe toute l’année. Déjà aux premières lueurs du jour, des ailes de kitesurf virevoltent dans le ciel tel des papillons multicolores au dessus de la lagune, tandis que des flamands roses déambulent sur les bancs de sable. Une excursion en 4×4 à travers les paysages lunaires du désert mène vers la dune blanche, une véritable curiosité géologique forgée par la rencontre du désert avec l’océan. Les plages sauvages sur la côte Atlantique peuplées de colonies d’oiseaux et de mammifères marins ont, quand à eux, des airs des îles Galapagos. Je dis toujours que si le paradis existe, il s’appelle Dakhla. En tout cas, Dakhla est mon petit paradis à moi.

Nadia & Mike du blog lovetrotters

CORSE (plage d’Ostriconi)

SARDAIGNE (cala Gonone et cala Goloritze)

 

 

Si vous connaissez d’autres plages de rêve, des plages de sable blanc, si vous souhaitez partager vos plages secrètes alors n’hésitez pas à les mentionner en commentaires!

 

BON VOYAGE…

signature

Partagez l'article

Laissez moi un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Comments
  • séverine
    décembre 10, 2017

    J’aimerais beaucoup découvrir la polynésie et les seychelles.

    Pour l’Océan Indien, je suis d’accord avec Nosy Iranja où on peut aussi voir l’éclosion nocturne de tortues sur la langue de sable qui relie les 2 terres. Par contre j’aurais rajouté Trou d’Argent sur l’ile de Rodrigues (soeur de Maurice mais restée à l’état plus sauvage) voir même toutes les plages du sud est rodriguais.
    Et en Amérique , Waimanalo Beach, sur l’ile d’Oahu à Hawai.

    • Mademoiselle Voyage
      décembre 10, 2017

      Bonsoir Séverine
      Merci pour ces nouvelles plages, il y en a tellement dans ce monde… il faudrait que je refasse un deuxième article 🙂
      Et alors c’est comment Hawwai ?

  • Julia
    décembre 9, 2017

    Pour moi c’est également Anse source d’argent… les plages des Seychelles sont d’une beauté incroyable…. mais celle la est vraiment top level !

    • Mademoiselle Voyage
      décembre 10, 2017

      Coucou, je ne la connais pas du tout celle ci et j’aimerais aller aux Seychelles!!! Elle a l’air canon cette plage!

  • Ariane @itineramagica
    décembre 6, 2017

    Quel magnifique article ! Je nage dans le rêve… je veux retourner aux bahamas, en Polynésie, en Australie…

    • Mademoiselle Voyage
      décembre 6, 2017

      coucou Ariane 🙂 merci beaucoup
      Ta photo m’a tellement fait rêvé…moi aussi j’ai envie d’aller aux Seychelles, aux Bahamas ou aux Philippines… bisous